GIF-2020-09-16-15-54-23.gif
meute-photo.jpg

COLLECTIF MEUTE

Le COLLECTIF MEUTE est une plateforme fédérant artistes, spectateurs et équipe de production. C'est un outil au service d'une démarche politique, défendant représentation et égalité pour tous.

Le COLLECTIF MEUTE est un lieu de réflexion, de partage, de création, de mutualisation. C'est un réseau de co-construction, une structure de production flexible, cherchant des outils pour faire émerger intelligence collective et modèles économiques innovants.

 

militant

Le COLLECTIF MEUTE souhaite amener l'opéra au plus près des publics, faire tomber les barrières qui nous en séparent et en renouveler les codes. La création contemporaine et la co-création avec des participants se veulent des clefs pour mettre en oeuvre des formes de composition, de création et de représentation en lien avec un public large et en écho aux enjeux contemporains.

En croisant les compétences des artistes du collectif et en les mettant à la disposition des participants, le COLLECTIF MEUTE déploie des dispositifs variés pour créer des espaces de co-création permettant au plus grand nombre d'expérimenter l'opéra comme forme d'expression personnelle et collective. 

Le COLLECTIF MEUTE cherche de nouvelles méthodes de production et de création qui questionnent l'opéra pour qu'il reste, au même titre que toutes les formes d'art, un outil de cohésion et d'unité, laissant de la place à la jeune génération sur le plateau et en coulisse.

Le COLLECTIF MEUTE interroge également la place des femmes dans l'opéra, tant au niveau de la composition des équipes de création que des figures féminines portées à la scène.

 

total

Le COLLECTIF MEUTE construit des ponts vers cette forme d'art total qu'est l'opéra en créant en parallèle les différents langages qui lui sont inhérents - musique, chant, narration, expression corporelle, décors, costumes, lumières - sans hiérarchiser ni les rapports entre créateurs, ni entre langages artistiques. Ces langages sont conçus dès l'écriture comme complémentaires et sont créés parallèlement. Une recherche collective qui orchestre les sons, les voix, les corps et les espaces pour livrer un travail entier et organique. Les dimensions sonores, musicales, narratives, corporelles et visuelles sont donc inséparables, épousant volontiers le concept wagnérien d'opéra comme œuvre d'art total (Gesamtkunstwerk).

Cette volonté de pensée globale s’applique également aux processus de co-création avec les participants et avec les artistes, aux processus de co-construction des partenariats, et aux choix de diffusion. Tous ces aspects de la création sont considérés comme un tout et l'équipe artistique cherche à développer chaque création dans une approche globale et systémique.

Il s’agit d'expérimenter « le chemin de l’œuvre » : « comprendre les articulations entre les modalités de création – seul et à plusieurs, dans l’atelier, in situ et dans l’espace public, sur internet – et la nature du processus artistique mis en œuvre – anticipé, préparé, dépendant d’un contexte, spontané, aléatoire, évolutif, in progress. En découlent des définitions possibles et variées de l’acte de création, du rôle de l’artiste, de la place des publics, autant d’articulations, d’emboîtements étroitement liés entre eux. »1

Au delà de l'expérience synesthésique et du concept d’art total, collaborations, co-créations, co-conceptions, co-constructions, sont autant de processus pour développer un projet pensé de manière rhizomique. L'ensemble des interactions du COLLECTIF MEUTE (relations avec les artistes, les participants, les structures partenaires et leurs équipes, les publics, les habitants), font partie d'une même équation que les propositions artistiques et leur « mise en oeuvre » tentent de résoudre.

 

collectif

Le COLLECTIF MEUTE met en oeuvre des moments participatifs et partage l’exercice de la création. A travers des ateliers de recherche, menés sur le territoire des Hauts-de-France avec des participants, des partenaires culturels, socio-éducatifs, scolaires et de loisir, nous nous proposons « d'interpréter les rapports de l’individu au groupe, de jouer la complexité des interactions que mettent en œuvre un collectif improbable, spontané. »2 Nous cherchons une « alchimie de l’agir collectif »3 qui devient matériau de réflexion et de création.

L'opéra participatif mise sur la capacité d'une pratique artistique à fédérer et élargir son public en l'associant au processus de création. La multiplicité des langages qui composent l'opéra est une force pour faire de cet art un pont vers la musique, la littérature, les arts de la scène et les arts plastiques. Ces facettes constituent autant de portes d'entrée vers le projet, et autant de chances d'emmener les participants dans le processus de co-création.

ouvert

Le profil des participants est libre et ouvert. Avec des personnes de tous âges de tous horizons, nous travaillons dans une réelle ambition transgénérationnelle et dans une volonté de mixité sociale et culturelle.

Aucune connaissance particulière n'est nécessaire. Aucune sélection n'est mise en place. La richesse du processus de création est au cœur des préoccupations puisqu'en retour d'un engagement à titre gratuit des participants, la qualité, le confort et la bienveillance du cadre de recherche doivent être assurés.

 

ancré

Le COLLECTIF MEUTE ancre son travail dans le territoire et dans la durée pour instaurer une collaboration au long cours avec les citoyens et les acteurs culturels. Ils collaborent également avec les institutions et participants belges dans le cadre de projets transfrontaliers. Ils touchent des publics nouveaux grâce à la co-création avec les participants. La représentation est un moyen d'inviter de nouveaux publics à découvrir les institutions culturelles de la ville, ou bien d'offrir des restitutions du travail de recherche dans l'espace public, à la rencontre des habitants.

Un parcours de découverte des langages opératiques, des arts vivants et visuels, de la musique et des instruments, ainsi que des structures locales dédiées à la culture complète le processus de création engagé avec les participants. Ce parcours parallèle est pensé en amont, durant, et en aval du temps fort de création pour nourrir l'imaginaire des participants et leur permettre de créer des liens avec les structures culturelles locales. Il ancre le moment de création/recherche avec le COLLECTIF MEUTE dans un parcours au long cours. La co-création au plateau est alors un temps fort de la collaboration mais pas son unique enjeu.

 

protéiforme

Potentiellement itinérant, dispersé dans différents endroits interconnectés, distillé sous forme d'épisodes récurrents, livré sur une place publique, confiné dans un bâtiment insolite, camouflé dans un lieu abandonné ou chez un particulier, le travail du COLLECTIF MEUTE propose une approche performatique protéiforme en perpétuelle évolution, qui offre au spectateur une expérience singulière autours des milles facettes de l'opéra.

Au même titre que ses créations, le COLLECTIF MEUTE est un groupement d’artistes à géométrie variable. Les équipes de création se forment selon les besoins spécifiques de chaque projet. Le COLLECTIF est une structure au service des projets qu'elle défend. Chaque projet permet au COLLECTIF de se développer, de murir et de gagner en visibilité.

Les artistes du COLLECTIF MEUTE

 

Claire Pasquier

Claire Pasquier est metteuse en scène, diplômée des Beaux-Arts de Milan. Elle assiste de nombreux metteurs en scène depuis dix ans tels que David Marton, Mariusz Treliński, FC Bergman, Tobias Kratzer dans des maisons prestigieuses européennes. Elle mène des ateliers de création au Brésil, au Maroc, en Italie et en France avec des écoles, des prisons, des ONG et des institutions culturelles. Ces expériences façonnent son vocabulaire scénique, fondé sur la diversité et les singularités des performeurs. Elle développe et met en scène des projets au carrefour entre la création, la recherche et l'accompagnement de la pratique amateur et expérimente des formes performatives pluridisciplinaires, participatives et interactives.

Pour en savoir plus sur son travail : http://www.clairepasquier.eu

Sarah Théry

Sarah Théry est chanteuse lyrique, diplômée de la Hochschule de Leipzig et de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Interprète passionnée elle se produit entre autres à la Monnaie, au Festival d’Aix en Juin, avec le Gewandhaus Orchester ou le Brussels Philharmonic. Chanteuse militante, rendre la musique classique accessible à un large public est devenue son cheval de bataille, l’amenant à explorer de nouvelles formes de performances pour les adapter aux spectateurs. Elle développe des projets mêlant différentes traditions musicales (Ensemble Tempus) et créé des spectacles participatifs (Vibrations, commande du Festival d’Aix en Provence). Elle construit des projets artistiques dans des centres carcéraux et présente des concerts radiophoniques sur la chaine Musiq3 de la RTBF.

Pour en savoir plus sur son travail : https://www.sarahthery.com

Bastien Poncelet

Bastien Poncelet est scénographe, costumier et performeur. Diplômé de l’atelier de scénographie de La Cambre à Bruxelles,il crée des performances et actions théâtrale. Sa démarche repose sur la relation entre le public, l’artiste et l’institution culturelle et il inscrit sa recherche corporelle dans un désir d’engagement social. Il reçoit en 2016 le prix Franco Jesurum pour sa performance Thymélé I.  Ses actions théâtrales abordent des sujets complexes où tout se joue dans la discordance entre l’incongruité de la situation et l’importance du message porté.

Pour en savoir plus sur son travail : https://vimeo.com/209009839

Les projets du COLLECTIF MEUTE

 

Pour leur premier projet-processus Furieux-rituel lyrique participatif, la création d’un nouvel ouvrage et la co-création avec des participants se veulent des clefs pour mettre en œuvre une forme de composition, de création et de représentation au plus près des publics et des enjeux contemporains.

Ce projet scénique s’articule avec des rhizomes, nés de cette recherche au plateau et lui font écho : l’Isoloir-une installation de création de panoramas sonores et visuels interactive, la Partition augmentée-recherche plurimédia d’outil de co-création gardant à la fois la trace de la création et conservant le processus collectif de composition/écriture au plateau en mouvement.

Pour son deuxième projet, (Eine) Winterreise-immersion dans une relecture des 24 lieder de Schubert, le collectif déploie son territoire d’action vers la Belgique pour collaborer avec des établissements de privation de liberté des deux côtés de la frontière. Un opéra éclaté qui mêle musique classique, expérimentale et pop. Une expérience immersive proposant au public une approche sensorielle et poétique de l’enfermement.


 

1 Patricia Marszal, Collaboration et co-création entre artistes : duo, groupes, collectifs en arts plastiques du début des années 1960 à nos jours, https://www.reseau-canope.fr/outils-bacs/collaboration-et-co-creation-entre-artistes-duo-groupes-collectifs-en-arts-plastiques-du-debut-des-annees-1960-a-nos-jours

2Christian Mahieu, « Ces heures ont été les seuls instants de ma vie où je ne fus qu’un homme.» : une expérience d’opéra participatif, retour sur sa participation à un atelier de recherche en février 2020. Il décrit ainsi son expérience « Mais la rencontre, pour moi la plus forte, du point de vue de mes expériences passées, c’est celle d’un groupe de personnes inconnues, juxtaposées. Nulle présentation réciproque n’a semblé nécessaire. Une vingtaine de personnes étaient là, chacune différente en âge, sexe, surement en matière de trajectoire et d’expériences. L’instant de la prise de contact a suffi à nous mettre en mouvement, ensemble. »

3Ibid.