Biographie

     Diplômée en arts plastiques (Beaux-Arts de Caen) et en scénographie (Beaux-Arts de Milan), j'assiste des metteurs en scène d'opéra depuis 2009. J'ai travaillé à plusieurs reprises avec Francesco Micheli, metteur en scène et directeur de l'Opéra de Bergame et j'ai depuis assisté de nombreux metteurs en scène tels que Tobias Kratzer et David Marton en France, Italie, Allemagne et Autriche afin de construire peu à peu mon regard, d'enrichir ma culture de la scène et d'expérimenter les méthodologies de travail de divers artistes et pays. J'ai ainsi assisté une vingtaine de créations d'opéras en tant qu'assistante à la mise en scène free lance (Maggio Fiorentino, Nice, Saint-Etienne, Massy, Magdebourg) et qu'assistante fixe (Landestheater Linz).

     J’ai fait mes premiers pas dans le théâtre au sein de la compagnie Teatro delle Albe. Cette compagnie met en œuvre depuis trente ans des cycles d'ateliers de théâtre dans le monde entier en travaillant avec des adolescents sur des textes classiques qu'ils réécrivent collectivement et incarnent sur scène choralement afin d'en faire émerger le contenu irrévérencieux, révolutionnaire et visionnaire. Cette expérience a passionné pour le théâtre des centaines de participants et a jeté les bases d'un nouveau public, hétéroclite, jeune, curieux et ouvert. Ces ateliers ont façonné intrinsèquement ma vision du rapport entre notre activité artistique et les spectateurs, et m'ont ouvert à la richesse inouïe de la co-création entre les non-professionnels et les professionnels du spectacle vivant.

     Soucieuse d'enrichir mon expérience dans le domaine des opéras participatifs, j'ai suivi l'atelier Building participatory projects in music theater and opera organisé par le réseau Enoa en novembre 2017 à Amsterdam et mené par Anthony Heidweiller. J'ai souhaité compléter cette approche par une expérience plus pratique, focalisée en particulier sur les modalités de créations avec les participants et les enjeux liés aux lieux de représentation. J'ai donc suivi le projet Orfeo et Majnun lors d'une résidence croisée entre l'Opéra de Bruxelles La Monnaie/De Munt et le Festival d'Arts lyriques d'Aix en Provence de mai à juillet 2018. J'ai suivi les processus de fabrication du parcours et de l'opéra et participé au lien avec les publics à Bruxelles, puis à Aix.

J'ai toujours articulé mes activités dans le spectacle vivant avec de nombreux ateliers artistiques avec des enfants, des étudiants et des détenus, dans des contextes récréatifs, éducatifs ou d'insertion. J'ai mené des ateliers dans des domaines artistiques variés tels que arts plastiques (Paris), photographie (Maçeió, Brésil), photographie de scène (Ravenna, Italie) et théâtre (Oujda, Maroc), en mettant toujours ces langages au service de l'élaboration d'un geste artistique personnel ou collectif.

     Ces expériences avec des non-professionnels ont donné forme à mon vocabulaire scénique et m’ont permis de développer un langage fondé sur la diversité des interprètes et leurs singularités. L’expérimentation de nouvelles formes et de nouveaux moyens de production permet d’offrir aux participants un regard privilégié sur l’œuvre, et veut faire du processus de création un temps de médiation, de co-construction et un acte militant.

     Ma recherche porte sur les collaborations pluridisciplinaires, participatives et interactives. La relation avec les publics et les participants est donc au cœur de mon travail. Qu'avons-nous urgence à raconter ? Comment notre pratique artistique s'articule-t-elle avec l'actualité et avec notre engagement citoyen ? Comment le choix d'une œuvre, d'un langage, d'un modus operandi, d'un projet pédagogique répond-il à ces enjeux ? Comment se mettre au service des droits culturels, et œuvrer à la diffusion de spectacles pour former le public de demain ?

claire

pasquier